Mode d'emploi de MIL@RT



Navigateurs conseillés :



Dossier


1ere consultation :


Dossier déjà créé :

vers le haut



Parcellaire


Lorsque le dossier est ouvert, on peut à tout moment, créer de nouvelles parcelles.
S'il s'agit d'un nouveau dossier,on est dirigé d'office vers l'écran de création des parcelles.
  • Renseignez alors les champs 'nom parcelle', 'date de plantation' (Ou de broyage si c'est du retour), 'variété', 'station météo de référence'.

  • La carte géographique vous indique la position des stations météo disponibles. Prenez la plus proche.

  • Pour passer à la parcelle suivante, cliquer sur VAL, ce qui fait apparaitre une nouvelle ligne

  • Vous pouvez de même supprimer une parcelle complete par SUP


  • Lorsque votre parcellaire est rentré, ENVOYER


Si le parcellaire est déjà créé, il est possible d'y effectuer des corrections.
  • Cliquer sur l'onglet MENU GENERAL puis MISE A JOUR DE DONNEES PARCELLAIRES.

  • Toutes les parcelles du dossier sont alors disponibles pour être modifiées ou supprimées.

  • Ne pas oublier de VALIDER.


vers le haut .



Parametrage des parcelles


Avant de simuler le risque, il faut mettre à jour les données culturales récentes. D'une consultation à l'autre, ces données sont conservées, vous en avez même un récapitulatif dans les onglets de la page.

4 onglets sont à votre disposition :

Si vous avez effectué des traitements anti-mildiou depuis la dernière consultation, remplissez 1 ou plusieurs lignes du tableau.
Les dates sont à placer au format JJ/MM/AAAA.
Les spécialités autorisées sont toutes listées, et un tablau décrit leurs propriétés.
Le récapitulatif des traitements précédemment appliqués est consultable sur la page.
Pour rentrer plusieurs spécialités, appuyer sur VAL, ENVOYER la page si le tableau est complet.
la touche ANN annule la ligne.
La date de dernier traitement est la date de départ de la simulation.


  • L'onglet 'IRRIGATION'
  • Il peut être remplis en option, son influence sur le mildiou n'est significative que dans la mesure ou il prolonge la durée d'humectation du feuillage, notamment en soirée.
    Les dates sont à placer au format JJ/MM/AAAA, l'heure au format hhmm et la dose est en mm d'eau.
    Pour rentrer plusieurs irrigations, appuyer sur VAL.
    La touche ANN annule la ligne.
    Puis ENVOYER


  • L'onglet STADE :

  • indique le stade de l'artichaut : On rentre le stade dominant au moment de la simulation, les artichauts ont des sensibilités au mildiou variables selon les variétés et le stade.
    Le programme en tient compte dans le calcul du risque.
    La signification des stades est donnée par le tableau qui apparait à droite.
    Le récapitulatif des dates des stades phénologique précédemment rentrés est également consultable sur la page.
    puis ENVOYER.


  • L'onglet RISQUE :
    Il permet de moduler le risque d'apparition du mildiou en fonction de la pression sanitaire de l'année :

    Si le mildiou est absent de l'environnement...Indiquez plutôt un RISQUE MOYEN,

    Si on observe du mildiou dans l'environnement, ou si les conditions sont humides et chaudes, passer en RISQUE FORT.

    Cet onglet module, le nombre de générations que doit effectuer le mildiou pour atteindre un seuil épidémique (2 ou 3).

    ENVOYER
    .


  • vers le haut



    Simulation
    • Lorsque la totalité des données sont rentrées, appuyez sur SIMULATION en bas de l'écran.


    • Attendre un peu (En général moins de 10 secondes), une phrase de risque apparait,

    verte s'il n'y a pas de risque détecté,
    rouge le cas échéant, avec une indication de date d'alerte.

    vers le haut



    Interpretation du graphique

    Un GRAPHIQUE est également présenté avec l'intensité des sporulations(IS) enregistrées (Batonnets oranges sur une échelle de 1 à 4 résultant des tables de gravité des sporulations fonction de la durée d'humidité>90% et de la température moyenne de la période), et une courbe simulant la vitesse d'incubation du mildiou (UI), (échelle de 1 à 7, qui dépend de la température).

    • Selon les variétés, il faudra des sporées faibles (Castel) ou plus importantes pour que la contamination soit significative (Et que démarre le compteur d'incubation).


    • De même, certains stades sensibles, exigeront moins de spores pour être attaqués (Montaison des capitules) que d'autres (Stades rosette).


    • Lorsque les traitements sont préventifs, les incubations en cours se poursuivent, il n'y a cependant pas de nouvelles contaminations tant que le traitement est actif.

    • Lorsque les traitements sont curatifs, les incubations sont stoppées, et aucune sporulation ne peut avoir lieu pendant la durée d'efficacité du traitement.

    • Dans le cas de spécialités lessivables, la persistance des traitements est modulée par les pluies ou l'importance des arrosages.


    • L'onglet 'Sortie PDF' permet une sortie au format PDF de la simulation.


    • Il est possible par l'onglet 'NOUVELLE PARCELLE', de retourner sur la page des parcelles, et de sélectionner la PARCELLE SUIVANTE pour réaliser la même opération.


    vers le haut